Fiche d'élevage : Pantherophis guttatus

Une partie dédiée à vos fiches d'élevage

Fiche d'élevage : Pantherophis guttatus

Messagede Céline » Mer 30 Mar 2011 10:08

PANTHEROPHIS GUTTATUS GUTTATUS


Image


Classification :

Classe : Reptiles
Ordre : Squamates
Sous-ordre : Ophidiens
Famille : Colubridés
Genre : Pantherophis
Espèce : guttatus
Sous-espèce : guttatus
Nom commun : serpent des blés, corn snake
Ancien nom : elaphe guttata



Répartition :

L'espèce pantherophis guttatus est présente au Sud-Est des Etats-Unis, notamment dans le New Jersey, en Floride, dans le Tennessee, en Louisiane.



Description :

Panherophis guttatus est une couleuvre svelte et musclée qui mesure en moyenne 90 à 150cm à l'âge adulte. Le plus souvent 1m pour les mâles et 1,20m pour les femelles. La tête ovale et élancée, ornée d'un motif, est légèrement distincte du cou. Au niveau du patron (dessin), les taches dorsales sont plus larges que celles des flancs. Ces taches sont de couleurs variables, et sont généralément ceintes d'un liseré de couleur plus sombre, plus ou moins épais. La couleur de fond est plus claire, et variable elle aussi. Les écailles ventrales (blanches à crème) présentent souvent un damier noir et blanc (selon les phases).
L'individu sauvage (« classique ») présente des taches rouge clair à rouge-sang ou brun, cerclées de brun ou de noir. Le fond est jaune pâle à orangé, la face ventrale forme un damier noir et blanc.
Cete espèce fait l'objet depuis plusieurs années de sélections. On a ainsi vu apparaître au cours de ces 20 dernières années des motifs et des couleurs différents de ceux des individus sauvages.

Image
Pantherophis guttatus juvénile de phase classique


Moeurs et mode de vie :

Panthérophis guttatus est essentiellement crépusculaire, mais on peut voir cette espèce active en journée s'il ne fait pas trop chaud.
Elle est terricole et arboricole (les juvéniles ont une tentendance plus marquée à être arboricoles, mais les adultes grimpent volontiers pour chasser).
Son espérance de vie est d'une quinzaine d'années.
Pantherophis guttatus est un serpent conscricteur (il tue sa proie par étouffement).
L’ophiophagie (fait de manger un congénère) est  trés rare chez cette espèce mais peut se produire. Nourrissez les individus séparément pour plus de précaution.



Habitat :

- Dans la nature : Pantherophis guttatus passe ses journées sous des souches ou des roches. On la retrouve dans les forêts et les zones rocheuses.
- En captivité :
Sa docilité, son bon appétit, sa robustesse, sa taille raisonnable et son panel de couleurs font de Pantherophis guttatus un serpent facile à maintenir et très apprécié par les débutants dans le monde des ophidiens. Sa maintenance requiert toutefois qu'un certain nombre de paramètres soient respectés :
A propos du terrarium : il devra être prêt, avec les bons paramètres (hygrométrie et température notamment), avant l'arrivée de votre serpent.
Veillez à ce que l'espace entre les vitres coulissantes ne soit pas trop grand : quelques millimètres suffisent pour que ce roi de l'évasion sorte du terrarium. Vous avez un terrarium acheté avec un fond imitation pierre et vous ne trouvez plus votre juvénile ? Cherchez derrière le fond : on les y retrouve souvent.
Le terrarium devra être pourvu de 2 aérations (côtés opposés) : une haute et une basse, pour une bonne circulation de l'air. Un contrôle régulier des températures et de l'hygrométrie est fortement recommandé.
Taille du terrarium : un habitat de 100-120x50x50cm suffit pour un couple adulte. Compter 80x40x50 pour un individu adulte. La taille du terrarium devra être adaptée à celle de votre serpent : un juvénile dans un bac trop grand stressera. Pour lui, préférez une boîte spéciale en plastique, pourvue d'aérations. On dit en général que L + l de la boîte = L du serpent. Pour un jeune de 30-50cm une boîte de 30x20 suffit.

Image
exemple d'installation pour Panthrophis guttatus juvénile (boîte plastique pourvue d'aérations)

Températures : 28-30°C au point chaud, 23-25°C au point froid. Pour les adultes et subadultes, la température nocturne pourra être plus basse de +/- 5°C.
Pour chauffer le terrarium, utilisez de préférence un câble chauffant couplé à un thermostat. Attention : l'utilisation de lampes chauffantes est déconseillée (risque de brûlure). Dans tous les cas éviter les chocs thermiques ou les courants d'air.
Hygrométrie : 50-60% (60-65% en période de mue, dès que les couleurs du serpent ternissent). Pour l'augmenter vous déplacerez le bac d'eau vers le point chaud, et pour la diminuer vous le déplacerez au point froid. Si ce n'est pas suffisant vous pourrez jouer sur la taille du récipient.
Eclairage : il n'est pas indispensable lorsque le terrarium est placé dans une pièce suffisamment lumineuse. Un cycle jour/nuit de 12h/12h sera respecté.
Substrat : il n'est pas obligatoire et dépend des goûts et de la disponibilité de chacun. Certains vont choisir l'aspen, d'autres le chanvre ou les copeaux de hêtre, d'autres encore mettront du linoleum ou un tapis synthétique (faux gazon), les possibilités sont nombreuses. Proscrivez toutefois les copeaux de cèdre qui sont toxiques, le sable, le gravier, le terreau, et pensez au risque d'occlusion en cas d'ingestion. Vous pourrez donc faire le choix, si vous avez un substrat comme le chanvre ou les éclats de hêtre, de nourrir votre serpent dans une boîte sans substrat (en dehors de son terrarium, ou dans son terrarium). Pour les juvéniles, il est recommandé de mettre du papier absorbant pour couvrir le fond : c'est simple à entretenir cela permet également d'éviter les risques d'occlusion (ingestion involontaire de substrat, notamment au moment du repas).
Aménagement : le terrarium devra être pourvu de :
- une cachette au point chaud
- une cachette au point froid
- Une branche ou un pied de vigne, une petite pierre rugueuse sur laquelle votre serpent se frottera au moment de la mue. Diamètre idéal de la branche : 2 fois celui du serpent. Vous pourrez ajouter un peu de végétation artificielle : ils aiment s'y cacher.
- un bac d'eau (peu profond et adapté à la taille de votre serpent qui doit pouvoir s'y mettre entièrement sans risque de noyade)
- un hygromètre
- 2 thermomètres (1 au point chaud et 1 au point froid)


Image
exemple d'installation pour Panthrophis guttatus subadulte à adulte



Alimentation :

Pantherophis guttatus ne présente aucune difficulté particulière pour se nourrir et les problèmes d'anorexie sont rares chez cette espèce.
Dans la nature, cette espèce se nourrit de rongeurs mais également de petits oiseaux, de grenouilles, de lézards, d'oeufs, de chauve-souris.
En captivité vous pourrez donner des rongeurs (souriceaux, souris, jeunes rats). Il faudra adapter la taille de la proie à celle du serpent : celle-ci ne devra pas faire plus de 1,5 fois le diamètre de votre gutt à l'endroit le plus gros de son corps. Ne nourrissez pas trop souvent votre Pantherophis, un bon repas 1 fois par semaine est suffisant pour un juvénile. Si vous donnez du vivant atention au risque de blessure (et de stress). La plupart des terrariophiles débutants ou amateurs donnent des proies mortes afin d'éliminer ce risque, mais également parce que c'est plus pratique (stockage, pour les rongeurs congelés).



La mue :

Lorsque Pantherophis guttatus s'apprête à muer, ses yeux deviennent comme opaques, un peu bleutés pour les serpents aux yeux noirs, et rose pour les serpents aux yeux rouges. Ses écailles sont ternes, et il est plus nerveux. Ne le dérangez pas pendant cette période.
la mue doit s'effectuer en un seul morceau : c'est signe de bonne santé et de bonne maintenance. La peau morte résultant du processus de mue est appelée exuvie. Si celle-ci n'est pas en un seul morceau, commencez par augmenter l'hygrométrie quelques jours avant la prochaine mue.
Après la mue, vérifiez qu'il ne reste pas d'exuvie au niveau de la tête, du corps et de la queue de votre serpent. N'essayez pas de tirer sur la peau, vous risqueriez de blesser votre serpent. Mettez votre serpent dans une boîte type tupperware avec un fond d'eau tiède. Après une dizaine de minutes faites descendre doucement vos doigts, sans forcer, autour du corps de votre serpent, le reste d'exuvie devrait partir sans difficulté.



Manipulation :

Cette couleuvre n'est pas agressive (même si certains jeunes sont plus nerveux que d'autres) et ses morsures ne sont pas plus douloureuses qu'une griffure de chat, toutefois ne mettez jamais votre visage trop près de votre serpent (quelle que soit son espèce), ne le laissez pas s'enrouler autour de votre cou. Laissez-le tranquille les 48h suivant son repas. Prenez de bonnes habitudes dès le début, même s'il est encore tout jeune. Manipulez-le au maximum une fois par semaine, et peu de temps (10-15 minutes maximum) : ce n'est pas un animal de compagnie. S'il tolère que vous le regardiez et que vous le manipuliez, il n'y prend lui-même aucun plaisir.
Lorsque vous voulez sortir votre Pantherophis guttatus de son terrarium, faites-le sans geste brusque, vos mouvements doivent être fluides afin de ne pas le stresser. Offrez-lui toujours au moins 2 points d'appui lorsque vous le manipulez, et ne le prenez jamais derrière la tête.


Image



Législation : la détention de Pantherophis guttatus n'est pas soumise à autorisation.
Avatar de l’utilisateur
Céline
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 2867
Inscription: Lun 4 Oct 2010 20:50
Localisation: Loire-Atlantique

Retourner vers Les fiches d'élevage

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron