Fiche d'élevage : Lampropeltis triangulum

Une partie dédiée à vos fiches d'élevage

Fiche d'élevage : Lampropeltis triangulum

Messagede Céline » Lun 25 Avr 2011 17:25

Lampropeltis triangulum (Lacépède, 1788)



Image



Classification :
Classe : reptiles
Ordre : squamates
Sous-ordre : serpents
Famille : Colubridés
Sous-famille : colubrinés
Genre : Lampropeltis
Espèce : Lampropeltis triangulum
Autres noms : serpent de lait, faux-corail, couleuvre tachetée, Milksnake.



Description :

A taille adulte, cette couleuvre très colorée mesure en moyenne 100cm (il peut mesurer de 0,6m à 1,80m, selon sa sous-espèce).
Son corps varie du crème au gris en passant par le beige, avec une alternance de bandes de couleur variant du blanc au rouge en passant par le jaune, l'ocre ou le orange.
Ses couleurs peuvent varier selon sa sous-espèce et sa zone de répartition géographique. Il existe 25 sous-espèces connues.
Si lampropeltis triangulum compte 25 s.s.p, seulement quatre d'entre elles sont populaires en terrariophilie française : nelsoni, sinaloe, campbelli, et hondurensis.

Image


Habitat en captivité :
Taille du terrarium : pour un juvénile, préférez une boîte en plastique pourvue d'aérations. Pour 1 individu adulte : un terrarium de 80x40x45cm sera adapté.
Hygrométrie : 50-60% (selon la sous-espèce ce tauxc pourra être augmenté ou diminué). L'hygrométrie sera maintenue grâce à un bac d'eau placé dans le terrarium (le serpent boira et se baignera dans ce bac).
Températures : 28-29°C au point chaud, 24-25°C au point froid. La nuit la température pourra être abaissée de 5°C. Utilisez un cable chauffant couplé à un thermostat.
Eclairage : il n'est pas obligatoire si un cycle jour/nuit est assuré par la lumière naturelle. L'apport d'UV n'est pas obligatoire.
Substrat : sopalin pour les juvéniles, lino ou autre pour les adultes et subadultes. Choisissez toujours un substrat avec lequel le risque d'occlusion intestinale par ingestion involontaire est réduit, ou nourrissez votre serpent dans une boîte sans substrat (en gardant en tête qu'un changement d'environnement peut être source de stress) si vous souhaitez mettre des copeaux de hêtre.
Aménagement : prévoir plusieurs cachettes de même type pour ce serpent craintif (au moins une au point chaud et une au point froid). Une ou deux branches et/ou sarments de vigne, une pierre un peu rugueuse (pour la mue) seront ajoutés, et vous pourrez également disposer une ou deux plantes artificielles. Il faudra également un bac d'eau (peu profond et adapté à la taille de votre serpent qui doit pouvoir s'y mettre entièrement sans risque de noyade), un hygromètre, 2 thermomètres (1 au point chaud et 1 au point froid).



Comportement et cohabitation :

Lampropeltis triangulum est inoffensif pour l'homme. On le retrouve souvent en captivité pour sa réputation d'animal docile (il reste assez adapté aux débutants). Il demande cependant du calme, est assez craintif (bien que curieux), et n’apprécie pas les manipulations qui sont un gros facteur de stress. Evitez donc de le manipuler souvent (une fois par semaine suffit amplement) et trop longtemps (maximum 10 minutes)

Attention : si la tendance de Lampropeltis triangulum à l'ophiophagie ( fait de manger ses congénères) est moins marquée que chez son cousin Lampropeltis getulus (« serpent roi »), le risque existe bien. Il est donc très fortement déconseillé de faire cohabiter 2 ou plusieurs individus.




Alimentation :

On nourrira Lampropeltis triangulum de petits rongeurs (rosés de souris pour les juvéniles, puis blanchons, puis souris adulte). Il est préférable de donner du mort pour éviter les risques de blessures par morsure défensive.
La taille de la proie devra être adaptée à celle du serpent : au maximum 1,5 fois le diamètre du corps du serpent). Un juvénile sera nourri une fois tous les 5 jours environ, un adulte sera nourri 1 fois tous les 10 jours.
Certains juvéniles peuvent être difficiles à nourrir.


Image



La mue :
Lorsque Lampropeltis triangulum s'apprête à muer, ses yeux deviennent opaques, bleutés. Ses écailles sont ternes, il perd la vue. Il peut perdre l'appétit et être plus nerveux. Lorsque ses yeux redeviennent noirs la mue est imminente.
Ne le dérangez pas pendant cette période.
la mue doit s'effectuer en un seul morceau : c'est signe de bonne santé et de bonne maintenance. La peau morte résultant du processus de mue est appelée exuvie. Si celle-ci n'est pas en un seul morceau, commencez par augmenter l'hygrométrie quelques jours avant la prochaine mue. Vous pouvez augmenter l'hygrométrie en déplaçant le bac d'eau vers le point chaud, ou en en mettant un deuxième. Certains préconisent également les pulvérisations (sans détremper le substrat).
Après la mue, vérifiez qu'il ne reste pas d'exuvie au niveau des yeux (écaille supra-oculaire), de la tête, du corps et de la queue de votre serpent. N'essayez pas de tirer sur la peau, vous risqueriez de blesser votre serpent. Mettez votre serpent dans une boîte type tupperware avec un fond d'eau tiède. Après une dizaine de minutes faites descendre doucement vos doigts, sans forcer, autour du corps de votre serpent, le reste d'exuvie devrait partir sans difficulté. 




Législation : la détention de cette espèce n'est pas soumise à autorisation.


Informations sur Lampropeltis triangulum in natura : http://serpent.cheloniophilie.com/Photo ... ngulum.php


Sources :
http://animaldiversity.ummz.umich.edu/s ... gulum.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lampropeltis
Atlas de la terrariophilie Vol.1 Les serpents (Ed. Animalia)
Avatar de l’utilisateur
Céline
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 2867
Inscription: Lun 4 Oct 2010 20:50
Localisation: Loire-Atlantique

Retourner vers Les fiches d'élevage

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités